Logo

ImageLe champignon de mars


07/03/2019

Le Pleurote coquille d’huitre

                   Pleurotus ostreatus (Jacquin : Fr.) Kumm. = Pleurotus columbinus Quél.

Image

Son habitat :

Généralement le Pleurote pousse dans les forêts mêlées ainsi que dans les parcs et sur les arbres des allées, sur du bois mort de feuillus. L’arbre le plus propice pour trouver cette espèce fongique est le peuplier. Ce champignon pousse rarement sur des bois de conifères (Abies).

Ce carpophore se récolte du début de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver.

Image

Il peut également être cultivé.

Macroscopie :

Le chapeau mesure de 40 à 250 mm de large et 60 à 200 mm de projection. Il est linguiforme à spatulé au début, convexe, puis conchoïde à dimidié ou flabelliforme et déprimé vers le point d’attache. Sa surface, lisse, soyeuse mate, très variable de couleurs, du crème beige au brun violet ou noirâtre lilas en passant par le gris lilas, possède une marge lisse d’abord, puis ondulée flexueuse et striée.

Sa chair de couleur blanche à blanc gris, mince, fibrilleuse radialement, dégage une odeur de polypore et a une saveur douce.

Les lames de couleur blanchâtre à crème sont confluentes vers le point d’insertion et sont en partie plus ou moins décurrentes. Les arêtes des lames sont ondulées à légèrement crénelées.

Le pied rudimentaire, blanchâtre, latérale, tenace, plein, est en général concrescent avec d’autres.

Image

Cette espèce est un excellent comestible. Il a une saveur douce et contrairement aux bolets ou chanterelles, il ne suffit pas vraiment à lui-même simplement poêlé. Il bénéficiera largement d’être cuisiné de manière plus élaborée, en mélange ou en accompagnement.

 

Cette espèce est souvent confondue avec Sarcomyxa serotina (Pleurote tardif) car elle vient à la même saison et lui ressemble. Ce sosie se caractérise par des lames devenant rapidement jaunâtres et par son pied jaune nettement ponctué par des squamules. Cette confusion n’est pas dangereuse car le sosie est comestible également.

Image

Sarcomyxa serotina

Recette : Tourte automnale aux pleurotes et châtaignes

  • 1 bouquet de persil, 1 branche de thym
  • 4 échalotes, 2 carottes
  • 10 châtaignes
  • 2 cs de fond de veau, 2 cs de crème
  • du beurre
  • 150g de pleurotes
  • 100g de champignons de paris, ou autre champignons à votre goût
  • 200g de viande hachée
  • 2 Pâtes feuilletées

Image

Dans une poêle, faire fondre le beurre, ajouter les échalotes ciselées, lorsqu’elles sont translucides, ajouter les champignons en lamelles, les carottes en rondelles, la viande hachée, le thym, le persil, sel et poivre.

Couvrir et laisser mijoter 10 minutes, puis lier avec le fond de veau et la crème. Remettre 10 minutes sur le feu.

Entailler les châtaignes en croix, les faire bouillir 10 minutes et réserver.

Préparer la pâte feuilletée dans un moule à tarte, y verser la préparation aux champignons et les châtaignes grossièrement coupées. Recouvrir de la deuxième pâte feuilletée et dorer avec du jaune d’œuf ou du lait au pinceau.

Placer au four à 200 degré, durant 20 minutes. Bon appétit

Cercle mycologique d’Entremont 

www.myco-entremont.ch

Sources :

  • Champignons de suisse, J. Breitenbach / F. Kränzlin
  • Champignons de France et d’Europe, Régis Courtecuisse / Bernard Duhem
  • Le Guide des champignons, France et Europe, Guillaume Eyssartier / Pierre Roux


ImageDans la même catégorie