Logo

ImagePORTRAIT: Une onde de soin!


14/04/2019

Thérapeute en Ayurvéda depuis 2004, Franciska Dorsaz influe désormais aussi sur les fréquences électromagnétiques émanant du corps de ses patients. Une manière complémentaire d’apporter du bien-être et une aide thérapeutique nouvelle pour cette mère de famille installée à Martigny-Combe.Image

Franciska soigne les courbes. Celles du corps, oui, mais pas celles qui vous viennent d’emblée à l’esprit. Celles, invisibles, créées par le champ électromagnétique de chacun d’entre nous, que l’on peut retrouver sur graphique à l’écran de l’appareil de biorésonance, l’une d’elle catabolique, l’autre anabolique. Elle mesure l’entropie du système d’information en correspondance avec le terrain de l’organe, cela signifie qu’il y a un système pathologique en cours et un niveau de désordre que le cerveau va devoir réguler, compenser.

Dans son joli cabinet cosy, attenant à sa maison aux Rappes, la jeune femme accueille toujours ses patients pour les soins ayurvédiques qu’elle prodigue avec qualité depuis quinze ans. Mais à présent, elle leur propose également d’analyser les fréquences biophysiques des organes, tissus, cellules et détecter leurs faiblesses…Virus, bactéries, allergies, problèmes hormonaux, systèmes pathologiques etc…et ensuite envoyer des fréquences correctrices avec la méta-thérapie permettant de rétablir les mécanismes de régulations et le maintien de la santé. Une nouvelle orientation qui comble cette mère de famille, passionnée par ce nouvel instrument qui travaille avec notre propre énergie.

«Je m’épanouis dans ce travail»

Secrétaire de formation et maman de quatre enfants, Franciska décide de se former en aromathérapie et découvre en même temps l’ayurvéda, du sanskrit «connaissance de la vie» qui est le plus ancien système de guérison naturelle et traditionnelle de l’Inde. Les massages sont pratiqués avec des huiles médicinales obtenues par décoctions de plantes. «J’aime le toucher, le contact physique, cela me permet d’offrir «un Temps pour Soi» moment rare et privilégié ou juste le lâcher-prise et le bien-être sont au rendez-vous.

Après la naissance de son petit dernier qui a aujourd’hui 7 ans, elle a galéré pendant 4 ans avec des grandes fatigues, une anergie qu’elle gère au mieux avec des siestes, le médecin n’a rien trouvé d’anormal…Puis quelqu’un lui parle de la biorésonance et c’est avec cette thérapie qu’elle découvre enfin, qu’elle est intolérante au gluten et à la caséine (protéine du lait), cause de ce manque d’énergie.

Ce fut le déclic, fascinée par le fonctionnement du corps humain, c’est avec le Biospect Pro 3D, qu’elle se forme et offre cette thérapie complémentaire à la médecine dans son cabinet Comberain. «C’est un moyen préventif qui permet de prévenir une faiblesse, une pathologie avant qu’elle n’arrive dans les tissus et qu’elle soit cliniquement visible.»

Une heure trente de séance permet à Franciska de détecter les déséquilibres énergétiques de l’organisme de ses patients. Le casque sur la tête, le patient ne fait rien d’autre que de laisser son cerveau échanger des informations avec ses organes, traversés par les ondes électromagnétiques et observer l’évolution du traitement. Après une anamnèse de la personne, le scan analyse, soit par les points de Voll et méridiens des mains, des pieds, des oreilles, soit par de nombreuses cibles incontournables telles que le cerveau, le système endocrinien, le système digestif… la liste est encore longue. Chaque séance est différente, chaque personne est unique ce qui lui permet de mettre en évidence d’autres aspects. Concentrée, Franciska jongle entre les couches cellulaires, les neurones, le sang, les mitochondries, etc… observe s’il y a la perspective d’un conflit émotionnel éventuel, test des remèdes fréquentiels (homéo, litho, phyto…) ou externes qui agira au mieux sur l’organe et traite au fur et à mesure avec la méta-thérapie qui ne peut pas faire de « mal » à la personne. Ce traitement est déconseillé les trois premiers mois de grossesse, pour les personnes épileptiques et les personnes avec un pacemaker.

ROMY MORET

_____________________________________________________

C’est quoi la biorésonance ?

Basé sur la théorie du chaos, développé par le physicien et météorologue Lorenz qui affirmait «qu’un battement d’ailes de papillon au Brésil pouvait générer une tempête au Texas», le système NLS Biospect peut créer, à l’aide d’une fréquence de très faible puissance, par biorésonance, un puissant processus de stimulation et régénération cellulaire. Ainsi les résultats ne dépendront pas de la quantité d’énergie-information utilisée mais de sa qualité ! Il s’agit d’un véritable changement de paradigme dans le domaine de la santé. Le Biospect Pro 3D n’est pas un appareil médical mais un appareil d’analyse et de traitement des fréquences utilisant la technologie du scanner non linéaire NLS. Il ne remplace en aucun cas un diagnostic ou un traitement médical.

_____________________________________________________


ImageDans la même catégorie