Logo

ImageSavièse: Iman et Naomi: Un duo de choc féminin


15/04/2019

Image

Iman et Naomi, un duo de choc au sein des moins de 13 du FC Sion et deux filles très prometteuses au centre de préformation pour filles de Bienne.

Amies et coéquipières depuis l’école de foot, les deux Saviésanes manient si bien le ballon qu’elles font actuellement partie des huit meilleures suissesses de leur âge sélectionnées au Centre de préformation ASF de Bienne.

Iman Beney et Naomi Luyet font partie des huit meilleures suissesse de moins 13 ans. L’originalité réside également dans le fait qu’elles sont toutes deux de Savièse, sont binationales et ont suivi leur parcours footballistique côte à côte. Joueuses du FC Sion actuellement en moins de 13 avec les garçons de leur âge, elles effectuent leur scolarité à l’Académie de Bienne qui les accueillent durant la semaine afin de développer et d’exploiter le mieux possible leur potentiel et progresser dans les meilleures conditions au niveau du foot.

Iman a de suite compris que c’était le ballon qui l’intéressait quand elle était petite : «On m’avait mis à la danse», sourit-elle en corrigeant de suite: «mais ce ne fut pas concluant! Je préférais jouer au foot avec les garçons.» Avec les régionaux de Savièse jusque vers ses 10 ans et demi, puis sélectionnée à Sion en moins de 12, faisant partie de la sélection valaisanne, elle s’entraine désormais la semaine à Bienne, au centre de performance réservé aux huit meilleures filles dans chaque catégorie d’âge de 13 à 16 ans. «C’est un honneur. On a vraiment de la chance. Mon grand frère Roméo m’envie d’ailleurs, lui qui joue en moins de 14 et ne bénéficie pas du même encadrement.»  

Image

Moitié suisse et moitié brésilienne de par sa maman, Iman Beney née en juillet 2006 est milieu droit: «Je suis très rapide, mais je dois améliorer mon pied gauche.»

 

Sion, Savièse, Bienne

De retour en Valais le weekend pour jouer avec le FC Sion, les deux jeunes filles mènent une vie rythmée par le ballon, quelque peu prédestinée pour Iman: «Mon papa était en équipe suisse des moins de 21 et ma tante joueuse pro!» Une famille orientée foot dans laquelle le petit frère Pablo fait office d’exception: «Son truc, c’est la danse classique !» Toutes deux vivent à la même cadence entre Sion, Savièse et Bienne: «On est super contentes de partager tout ça les deux. La structure est top, nous sommes super bien encadrées.» Plutôt débrouilles, elles sont en effet «mûres» pour séjourner dans une famille d’accueil la semaine: «ça nous fait grandir!» Dans un futur proche, après deux années à l’académie, Iman et Naomi espèrent intégrer une équipe féminine pro et jouer en équipe nationale: «Bien sûr que nous en rêvons!»

Image

Moitié suisse et moitié japonaise de par sa maman, Naomi Luyet née en décembre 2005 est défenseur central: «J’essaie de ne rien laisser passer et de dribbler quand j’ai de l’espace.»


ImageDans la même catégorie