Logo

ImageOvronnaz: Mers de fleurs à la montagne


22/05/2019

Image

Grâce au sentier botanique de la Seya aménagé par Marie-Jo Maillard sur les hauts d’Ovronnaz, les promeneurs peuvent découvrir dès le printemps les nombreuses espèces florales qui s’épanouissent dans ce petit coin de paradis coloré et odorant.

Image

Marie-Jo Maillard a des fleurs dans les yeux. Les fleurs qui tapissent majestueusement les alentours du sentier qui mène à la Seya. «Sa montagne» comme elle aime la nommer. Posséder dans son cœur la flore et le paysage de ce petit coin de paradis fait en effet fleurir l’âme et l’esprit de tout amoureux des belles choses que la nature peut offrir. En mettant en valeur la flore de la Seya grâce au sentier botanique, Marie-Jo Maillard a voulu donner la possibilité aux marcheurs de découvrir les quelques 200 espèces exceptionnelles qui peuplent l’endroit. Dans ces lieux regorgeant de plantes subalpines éclosant à tour de rôle et distillant une beauté saisissante, on se surprend à vouloir arrêter le temps…. À suspendre son vol… à rêver. L’on s’évade en effet dans un melting-pot de couleurs, d’odeurs et de formes différentes tout au long du chemin serpentant doucement, sans accroc jusqu’à la Croix, point de vue magique sur la vallée du Rhône, le Grand Chavalard et les montagnes surplombant Ovronnaz. Instant de grande émotion où que l’on tourne la tête : panorama splendide à 360 degrés agrémenté de parterres de fleurs tantôt blanches, jaunes ou bleues selon la saison. «Au printemps, La Seya se pare de mille fleurs aux couleurs éclatantes. La première espèce à s’épanouir est la pulsatille du printemps. A peine la neige disparue, aux premiers beaux jours du printemps des milliers de crocus violets et blancs ouvrent leurs délicates corolles. Quel spectacle! Dès la mi-juin, les trolles d’Europe, par centaines de boules d’or, occupent les lieux! Un régal pour les yeux» Vastes mers de fleurs à la montagne. On y plonge le regard délicieusement. On se délecte de ce jardin d’Eden si accessible…

Image

Marie-Jo Maillard a non seulement répertorié les différentes espèces florales, mais également les montagnes qui entourent la Seya, photographiées par ses soins et que l’on peut découvrir sur une «table panoramique».

Des livres et panneaux didactiques

En 2013, Marie-Jo s’applique à une tâche ardue: elle répertorie toutes les espèces que l’on trouve sur la Seya, travail qui donnera lieu à un inventaire de la flore des lieux et au sentier botanique, inauguré en 2017. «L’endroit est très bien configuré», s’enthousiasme Marie-Jo qui se réjouit qu’il soit si riche au niveau de la flore. «Le promeneur peut découvrir une petite station de gentianes des Alpes, rare et protégée en Suisse, une réelle chance! De nombreuses espèces de gentianes s’épanouissent en effet ici.» Elle en veut pour preuve ces «mers de fleurs» comme elle aime à les nommer et qu’elle ne se lasse pas d’observer quand la saison permet d’inonder la terre de couleurs: «Au printemps, c’est tantôt des parterres de pulsatilles des Alpes qui éclosent, tantôt des mers bleues de gentianes et de mers blanches de dryades à huit pétales. Sur le flanc sud-est à fin juin, ce sont les anémones à fleurs de narcisses qui offrent un spectacle saisissant dans les paravalanches.». Cinq livres répartis sur le parcours permettent d’apprivoiser la Seya selon des thèmes distincts, dont la faune (riche en bouquetins, chamois, lièvres variables, renards, oiseaux), l’alpage et l’histoire de la Croix à Camille au point culminant… Une vingtaine de boîtes en bois cachent en outre des questions liées à la flore, renouvelées chaque année, formant un petit quizz sympathique pour les méninges des visiteurs. De plus, neuf panneaux qui traitent chacun d’un thème différent en lien avec la flore renseigne le visiteur sur les spécificités de l’endroit et sur les dates de floraison.

Primé par Suisse Rando

Image

Marie-Jo Maillard et Pierre-Jo Christe observent le petit jardin naturel qui abrite une quarantaine d’espèces de fleurs différentes au pied de la Croix de la Seya.

Entourée d’une jolie petite équipe de bénévoles, Marie-Jo a fort à faire pour entretenir les lieux: «Nous faisons un tournus une fois par semaine. Le gros du travail s’effectue toutefois au printemps. Ensuite, il faut s’assurer que tout reste en place et faire en sorte que le sentier demeure propre après le passage des visiteurs.» L’année passée, le sentier botanique a en effet connu une belle fréquentation: «Inauguré en 2017, il a réellement pris son envol en 2018. Beaucoup de gens l’ont parcouru depuis ce printemps», se réjouit Marie-Jo qui a eu l’immense bonne surprise de voir son projet primé par Rando Suisse: «Cela nous conforte dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie et que nous avons fait du bon travail. C’est une magnifique récompense qui nous encourage!»

Romy Moret

Image

Marie-Jo Maillard nous présente la « Bible des botanistes», le «Flora Helvetica», qu’elle qualifie de «meilleur livre que tu puisses trouver sur la flore. De son sac, elle a également tiré un petit pot de miel de pissenlit de Grand Garde fait maison, pour une délicieuse dégustation.

Sentier botanique «Mille fleurs»

Adapté aux familles, le sentier botanique de La Seya se décline en deux options: deux parcours, l’un de 4 kilomètres (1h50) et le plus long de 8 kilomètres (3h10) permettent aux visiteurs de découvrir de juin à octobre la flore riche et exceptionnelle de l’endroit. On y accède soit par le télésiège soit en montant à la force du mollet depuis Ovronnaz. Ils peuvent ainsi, à l’aide d’un flyer répertoriant les espèces avec images, des cinq livres et neuf panneaux (pour le parcours complet jusqu’à la Grand Garde), observer et identifier plus de 84 espèces différentes avec leurs dates de floraison. La Seya abrite par ailleurs la plus importante station d’anémones à fleurs de narcisses du Valais central et un grand nombre d’espèces aux couleurs chatoyantes. En ajoutant à cela un panorama unique mettant le Valais à nos pieds en son point culminant à la Croix à Camille à 2182 mètres, le sentier botanique «Mille fleurs» vaut vraiment la peine d’être parcouru.

Infos office du tourisme au 027/306 42 93 et https://www.facebook.com/LaSeyaOvronnaz/

Image

Marie-Jo Maillard en bref

Passionnée de flore et de photos, Marie Jo Maillard de Dugny et membre de La Murithienne (Société valaisanne des Sciences Naturelles) sillonne depuis des années les magnifiques sentiers de la région. Au fur et à mesure de ses découvertes floristiques et désireuse de faire partager ses observations une idée germe : celle de créer un sentier botanique à La Seya, s’y prêtant magnifiquement bien tant la flore, les paysages et les particularités y sont riches. En 2013, elle débute un travail de longue haleine, à commencer par l’inventaire de la flore de La Seya et étalé sur plusieurs saisons. Suit l’installation du Sentier Botanique Mille Fleurs où elle consacre beaucoup de son temps en 2016 et 2017. Son travail est réalisé bénévolement pour votre plaisir, avec le soutien financier de la Commune de Leytron, de généreux donateurs, d’amis de la nature et de quelques bénévoles. Le Sentier Botanique «Mille Fleurs» est ainsi inauguré le 16 juillet 2017.

Image

Prix d’encouragement POSTE décerné pour la première fois

Le Prix d’encouragement POSTE fait partie intégrante du partenariat entre Suisse Rando et la Poste Suisse. La Poste, en collaboration avec un jury professionnel, récompense chaque année deux ou trois projets de chemins de randonnée adaptés aux familles qui sont facilement accessibles et qui ne pourraient être mis en place sans un soutien financier externe. Soucieuse de sa responsabilité sociale, la Poste soutient la tradition suisse de la randonnée. De par son engagement, elle contribue à la création de nouveaux itinéraires de tous types et à la remise en état des chemins existants.   En 2018, les trois projets suivants reçoivent le Prix d’encouragement POSTE: l’atelier aquatique «Eaux magiques», Grächen (VS), l’itinéraire en boucle d’Innerferrera (GR) et le sentier botanique «Mille Fleurs», La Seya à Ovronnaz (VS). La Seya n’offre pas seulement un panorama superbe sur les Alpes. Son sentier botanique sur les hauts d’Ovronnaz présente plus de 200 espèces de la riche flore subalpine, dont certaines sont particulièrement rares et protégées. L’entretien du sentier, né d’une initiative privée, est très largement assuré de manière bénévole. En 2018, quelques tronçons du chemin de randonnée de montagne sont améliorés pour être rendus encore plus praticables. En 2019, ce sont les marches du «passage du rocher» qui vont être améliorées.

www.randonner.ch

Image

Le Sentier Botanique Mille Fleurs vous offre :

  • Un site exceptionnel
  • Une riche flore subalpine
  • Un panorama époustouflant et ses trente-cinq « 4000 »
  • Une croix de 8 mètres
  • 5 livres répartis sur le parcours dédiés aux particularités de La Seya
  • Un aménagement avec tables et bancs

   Un quiz 20 (questions et réponses)

-9 panneaux des milieux différents


ImageDans la même catégorie