Logo

ImageAntarctique


07/07/2019

Une valaisanne au bout du monde

Image

Tout a commencé au sein d’une intensité de silence et de lumière. En Islande. Pays de glace et de feu. Aux étendues sauvages, naturelles, époustouflantes. Tout particulièrement, à la vue du glacier de Vatnajökull, le plus grand d’Europe.  Avec ses multiples langues blanches qui déboulent des montagnes. Vers les déserts de sable volcanique, jusque dans les lagons intimes. Où se nichent parfois des icebergs venus de loin. Sauvages et solitaires. Tout a commencé là, pour Myriam, quand elle a décidé d’aller encore plus loin.

Image

Myriam Fellay, valaisanne, née en 1981, diplômée de l’ECAL, enseigne les arts visuels. Attachée à sa tanière de Bonatchiesse – Val de Bagnes –, comme un oisillon à son nid, elle s’envole à chaque occasion. Sac au dos, ailes déployées. Elle visite à quatre reprises, l’Islande. Puis l’Indonésie, le Cambodge, les Etats-Unis. Au retour d’un périple au Japon, un iceberg solitaire, resurgit dans sa mémoire. Il la titille, l’obsède, l’envoûte et lui dicte la suite : Le pôle sud, l’Antarctique.

Image

Elle la voit déjà sans l’avoir vue, cette terre sans terre. Cette mer froide, foisonnant de gratte-ciel glaciaux, bleutés car gorgés d’oxygène. Ces espaces immaculés aux confins du monde, où nul ne vit. A l’exception d’animaux libres comme l’air et l’eau.

Image

Le départ est prévu en décembre. Une embûche de dernière minute le contrarie : 85% de supplément pour les personnes voyageant seules. Tambour battant, Myriam convainc une amie, aussi timbrée qu’elle, de la suivre.

Image

Genève, Francfort, Buenos-Aires, Ushuaïa, par les airs. Puis embarquement et cap sur le détroit de Drake et les 40 rugissants, afin de rejoindre la Péninsule Antarctique.

Image

L’accueil des habitants est des plus sympathiques. Ils sont des millions, des milliards peut-être, sur les plages sans sable du continent. Les pierres sont si rares qu’il est interdit de les saisir.

Image

Elles sont exclusivement réservées aux manchots qui s’en servent pour façonner les nids. A défaut, la glace sous les œufs réduirait les petits à l’état de momies. Sort réservé à ceux d’entre eux qui sont abandonnés. 

Image

Généralement les mâles les couvent pendant que les femelles partent à la chasse. Ou plutôt à la pêche.

Image

Ces oiseaux, dont les ailes sont des nageoires, parcourent des dizaines de kilomètres afin de nourrir leurs familles.

Image

Ils s’immergent à plus de 500 mètres de profondeur, et y demeurent parfois jusqu’à vingt minutes pour trouver leurs proies.

Image

Pendant que le manchot empereur est tout à ses trajets, Myriam poursuit le sien. Elle est sur une autre planète. Sur une croûte glaciaire épaisse de 4 km, au-dessus d’une terre qui peu à peu s’affaisse.

Image

Aucune empreinte de l’homme, ni dégâts qu’il occasionne. A part quelques épaves, protégées comme des musées. Elles remontent au temps où Londres et Paris s’éclairaient à l’huile de baleine. Qui servait de combustible.

Les harpons de ces navires de pêche ou de guerre, ne sont désormais que des vestiges.

Image

Vestiges qui parlent, dans le silence, de millions de baleines ainsi massacrées. Silence brisé par le jabotement des manchots, le souffle de vents violents. L’éclat des séracs qui s’effondrent, comme des châteaux de cartes.

Image

Ou encore le tournoiement de baleines autour de l’embarcation. Lorsque ce ne sont pas les orques qui avancent regroupées. En escadrons bien organisés, dans un monde où les plus gros mangent les plus petits.

Image

Image

L’enseignante d’arts visuels est fascinée par les couleurs, que l’oxydation des quelques roches visibles a forgées.

Image

Elle savoure l’immensité. Loin de tout. Sans repères géographiques ou humains.

Image

Elle rêve de plus belle. Sait qu’elle visite le plus grand désert du monde.

Sans oublier Bonatchiesse, en croquant une scène d’amour sur cette terre hostile.

Au retour, en affrontant les 40 rugissants, avant de rallier Ushuaïa, un autre pays, un autre rêve, vient s’inviter.

Image

Merci Myriam. A bientôt pour une prochaine aventure.

fg


ImageDans la même catégorie