Logo

ImagePierre Lomazzi - Sculpteur - Sion


10/09/2019

Pierre de la pierre

Image

Qui ne les pas aperçus, bordant la route cantonale entre Sion et St-Léonard ?

Image

Ces géants de pierre, aux couleurs d’ambre ou d’ivoire, qui lèvent leurs doigts forgés par la main d’un Maître. Ces volutes sournoises, intrigantes, iconoclastes, qui semblent croquer le ciel ou vouloir le toucher. Ces monolithes gargantuesques, tels des menhirs qui donnent des airs bretons à la vaste carrière de St-Léonard.

Image

Les Lomazzi de Sion sont une fratrie de huit enfants, trois sœurs et cinq frères. Leur père, Gérard, quitte l’Italie natale après la guerre et s’installe à Sion. Il est marbrier, vient de Mergozzo, la patrie des tailleurs de pierre (Piémont). Sitôt installé en Valais, il se met au boulot, puis se marie. La suite se déroule, en partie, à la rue de l’Industrie où Gérard développe sa propre entreprise. Trois de ses fils suivront ses pas. Parmi eux, Pierre.

Image

Pierre de la pierre, comme on l'appelle.

Image

On peut admirer certaines de ses oeuvres à Grimisuat,

Image

à St-Léonard,

Image

à Savièse.

Image

La fontaine chez Bischoff est trés connue.

Image

Il faut se rendre au jardin des fontaines, un lieu ouvert au public, sis à la rue des Fournaises. Le lieu des mains modestes qui s’ingénient à des œuvres colossales. Là, tout près de chez nous.

Image

Il faut se laisser imprégner de la magie des lieux.

Image

On y aperçoit un tronc pétrifié, en partie. Au toucher, on ressent le bois et la pierre. Avec le temps - plusieurs siècles -,  lorsque le bois est enterré sous une couche de sédiments, il se conserve par manque d’oxygène. Lorsqu’une eau riche en minéraux s’y assimile, le bois se transforme et devient pierre.

Image

Une autre pièce nous intéresse, un béton qui provient du barrage des Toules. On demande à Pierre de poser à son côté pour un dernier cliché.

Image

De Carrare au Caire

En 1975, Pierre a 20 ans. Il se rend à Carrare et Pietrasanta. Il y reste trois ans et côtoie les plus grands maîtres. Entre autres, Fernando Botero, qui disait de lui-même «je suis le plus colombien des artistes colombiens».

Image

Le conseil municipal a attribué la résidence artistique du Caire au sculpteur Pierre Lomazzi. Ces ateliers sont gérés par la Conférence des villes suisses en matière culturelle, et leurs occupants désignés par tournus par les différentes villes membres.

Pierre Lomazzi s’envolera vers l’Egypte le 1er février. Il y séjournera jusqu'au 31 juillet 2020. Durant ce temps, le sculpteur sédunois souhaite travailler sur les muqarnas, se plonger dans l’architecture arabe et faire un travail qui mélange l’Occident et l’Orient et relie la sculpture antique et la sculpture contemporaine.

Image

Muqarnas du pishtak d'entrée de la médersa Abdoullaziz Khan de Boukhara. Wikipédia.

Bon vent, Pierre de la pierre !


ImageDans la même catégorie