Logo

ImageEquinoxe d'automne 23 .09.19


23/09/2019

Equinoxe d'aujourd'hui

23 septembre 2019Image

Le couple inextinguible entre la vie et la mort change son costume de noces. Pour en adopter d'autres. La nuit et le jour sont en équilibre parfait.

Le terme équinoxe est issu du latin. Aequus égal. Nox nuit.

Image

C’est le temps de la récolte, de la moisson. La terre se dépouille. On entre dans le signe de la Balance, celui de la Justice.

Image

Le Yin progresse, le Yang régresse. Selon la médecine chinoise, il est temps de prendre soin de nos poumons puis de nos intestins. Mais les saisons diffèrent d'un continent à l'autre.

Image

Equinoxe, le temps où les forces et les faiblesses, le soleil et la nuit s’harmonisent.

Image

Cette dernière nous privera progressivement d’environ quatre minutes par jour de lumière naturelle, jusqu’au 22 décembre, le solstice d’hiver.

Image

Les couleurs changent. La diminution de lumière et la baisse des températures amenuisent la chlorophylle. Le vert se meurt. D’autres pigments apparaissent.

Image

Les xantophylles provoquent les teintes jaunâtres.

Image

Les caroténoïdes donnent des tons allant du jaune au marron en passant par l’orange. On pourrait se croire face aux supporters des Young Boys de Berne mais on est sur les hauts de St-Léonard.

Image

Les anthocyanes illuminent le paysage de rouge au pourpre.

Image

La photosynthèse qui régénère nos plantes et nos arbres fait progressivement place à d’autres réserves d’énergie, plus intérieures, plus profondes. Le flux de la sève vers les feuilles, ou les épines des mélèzes par exemple, diminue jusqu’à leur mort, naturellement programmée.

Image

Qu’il est dur d’admettre que ces dernières feuilles d’or tombent, sans trombe, en silence et dans leur solitude.

Un caractère moral s’attache aux scènes de l’automne : ces feuilles qui tombent comme nos ans, ces fleurs qui se fanent comme nos heures, ces nuages qui fuient comme nos illusions, cette lumière qui s’affaiblit comme notre intelligence, ce soleil qui se refroidit comme nos amours, ces fleuves qui se glacent comme notre vie, ont des rapports secrets avec nos destinées. Les Mémoires d’Outre-Tombe, Chateaubriand.


ImageDans la même catégorie