Logo

ImageRallye International du Valais: Ils sont prêts à lâcher les fauves


11/10/2019

La 60e édition du Rallye international du Valais se déroulera du jeudi 17 au samedi 19 octobre prochain.

Les organisateurs du Rallye international du Valais ont mis le paquet ! Et pour cause : dès le jeudi 17 octobre, cette épreuve redoutée par tous les équipages célébrera son soixantième anniversaire. Soixante années qui ont vu défiler de nombreux pilotes sur les routes du Vieux-Pays. Et ils seront à nouveau nombreux en cette mi-octobre. Réparties sur trois jours, les épreuves spéciales chronométrées réserveront à n’en pas douter une fois encore leur lot de surprises et sensations. A commencer par la première journée de jeudi. On risque bien, dès les premiers kilomètres, d’assister à quelques scènes qui marqueront l’histoire de ce rallye. Après une spéciale très rapide en ville de Martigny, les équipages s’en iront affronter les spéciales des Cols. Dans la pénombre pour les premiers, dans la nuit totale pour les suivants. C’est une certitude : ces trois premières spéciales du jeudi laisseront des traces parmi un plateau exceptionnel qui regroupe 91 véhicules, dont… 17 de la division R5, les plus performants qui feront le déplacement en Valais la semaine prochaine.

Avec la superstar Ken Block

Vendredi et samedi, c’est dans le Valais central que ça se passera. Et notamment aux casernes de Sion, endroit idéal pour le public qui pourra voir passer les équipages à plusieurs reprises lors de traditionnelle superspéciale. Le tout, en se restaurant et en assistant à diverses animations. Le spectacle sera notamment assuré par Ken Block. Oui vous avez bien lu : Ken Block ! La superstar américaine du drift et des sports extrêmes sera de la partie pour cette édition anniversaire. Réussira-t-il à prendre de vitesse les pilotes européens les plus chevronnés, à se montrer plus rapide qu’Olivier Burri, recordman des victoires sur le Rallye international du Valais avec huit succès ou qu’un Mike Coppens qui connaît les routes valaisannes par cœur ? Le double champion de Suisse en titre Ivan Ballinari arrivera-t-il à inscrire son nom au palmarès de ce rallye pour la première fois ? Et si un nouveau nom triomphait samedi soir à l’arrivée des deux jours et demi de compétition ? Autant de questions et de mystères auxquelles on ne peut pas donner de réponse aujourd’hui. Mais dont des éléments seront donnés kilomètre après kilomètre, spéciale après spéciale, jour après jour…. On en salive déjà d’avance.

Les historiques pour ouvrir le bal

Et pour n’oublier personne, les organisateurs ont pensé à tout : avant le passage des voitures modernes, ce sont les véhicules historiques de compétition qui ouvriront les débats. L’occasion pour les plus mordus et autres nostalgiques de voir l’histoire défiler devant leurs yeux, de revoir à l’œuvre quelques automobiles qui ont laissé une trace dans l’histoire du rallye. Laisser une trace, comme le fera incontestablement cette 60e édition qui s’annonce bestiale. Ne reste qu’à lâcher les fauves…

Photo: Jean-Phillippe Radoux, le plus Valaisan des Belges, sera une nouvelle fois de la partie!

Image


Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

ImageDans la même catégorie