Logo

ImageEn ski alpin, les Valaisans bouclent un hiver réussi !


12/03/2020

SKI ALPIN – Il y a eu les victoires magnifiques de Daniel Yule, la première victoire en Coupe du Monde de Loic Meillard. Cet hiver 2019/2020 restera gravé dans les têtes valaisannes. Nos représentants ont ramené 20% des points FIS de la Suisse.

Image

La FIS vient d’annoncer que les épreuves de Kranjska Gora était annulée en raison du…coronavirus. Avec cette décision, cumulée à l’annulation des finales de la Coupe du Monde à Cortina, la saison du cirque blanc s’achève en queue de poisson. Mais, le Valais s’est offert un joli hiver sur le circuit de la Coupe du Monde.

Ils étaient cinq à représenter fièrement notre canton tout au long de l’hiver, surtout dans les disciplines techniques. À eux cinq, ils cumulent 1'607 points FIS. Le seul polyvalent de cette bande, Loic Meillard, finit l’hiver au 10e rang mondial avec 579 unités. Si la Suisse termine l’hiver à la première place du classement par nations, elle le doit également à ses Valaisans, qui ont glané 1/5e des points récoltés par la Suisse tout au long de cette saison. Le ratio est encore plus élevé en prenant en compte uniquement les garçons, puisqu’ils ont ramené 32% des points.

Loic Meillard (579 points) : une victoire, enfin !

Avec 21 compétitions disputées, il est l’un des skieurs suisses à avoir pris part au plus grand nombre de courses. Ce skieur polyvalent s’est affirmé cet hiver comme l’un des futurs candidats à un globe au classement général. Il a gentiment gravi les marches du podium, les unes après les autres pour finalement s’offrir un premier succès en carrière. Troisième au combiné alpin de Bormio fin 2019, il s’est hissé sur la deuxième marche du podium à Garmisch en géant, pour finalement s’imposer lors du géant parallèle de Chamonix. Il devient d’ailleurs le premier vainqueur du globe de cette spécialité. À l’avenir, nul doute qu’il faudra compter sur lui !

Daniel Yule (495 points) : la consécration

Le skieur du Val Ferret nous aura régalé en cette saison 2019/2020. Présent à cinq reprises sur le podium en slalom, il s’est offert trois succès. Le premier, à Madonna di Campiglio, où il a su confirmer que c’était bel et bien son jardin en l’emportant pour la deuxième fois de suite. Quelques jours plus tard, il avait réalisé l’exploit de s’imposer à la maison, dans la folie d’Adelboden. On n’en demandait pas tant pour avoir les frissons devant notre télévision. Élevé au rang de star nationale, puisqu'il est devenu le meilleur slalomeur suisse de l'histoire, le skieur valaisan a continué ses efforts pour s’offrir un troisième succès, à Kitzbühel. Cette saison 2019/2020 et notamment son début d’année flamboyant resteront à jamais comme la confirmation d’un pur talent du slalom. Vivement la saison prochaine.

Ramon Zenhäusern (323 points) : Un podium, et les centièmes pas avec lui

On attendait peut-être un petit peu mieux du géant haut-valaisan cet hiver, au vu de ses qualités. Finalement, il n’est monté qu’à une reprise sur la « boite », c’était à Zagreb (2e). Il cumule tout de même cinq top 5, dont deux 4e place. Il faut dire que les centièmes n’étaient pas toujours de son côté. Sa régularité le place tout de même parmi les 4 meilleurs slalomeurs du monde. Nul doute que l’hiver prochain, on le retrouvera à la lutte pour la victoire.

Justin Murisier (154 points) : 8e comme meilleur résultat

Après une saison blanche en raison d’une déchirure du ligament croisé et d’une lésion du cartilage du genou droit, il devait retrouver ses sensations dans un hiver de transition. Le Bagnard boucle son hiver 2019/2020 avec 3 top 10 au compteur, dont un seul en géant à Beaver Creek (10e), sa discipline de prédilection. Sa meilleure performance, elle arrive en géant parallèle, en se hissant au 8e rang lors de l’épreuve d’Alta Badia fin décembre. Le 29 décembre, il vient cueillir un troisième top 10, en se classant 9e lors du combiné alpin de Bormio. Depuis, il n’a disputé que 4 courses, en ne parvenant pas à accrocher un nouveau résultat. L’hiver prochain s’annonce forcément meilleur pour Justin Murisier.

Luca Aerni (56 points) : un hiver à oublier

Le skieur de Crans-Montana a traversé l’hiver tel un fantôme. Sur les 12 courses auxquelles il a pris part, il n’a finalement été classé qu’à 4 d’entre elles, enchaînant éliminations en première manche ou non qualification pour la deuxième manche. Cela fait d’autant plus mal à voir qu’il avait laissé présager un destin triomphale après des débuts en Coupe du Monde réussit. En reculant dans la hiérarchie, tout devient bien plus compliqué pour le skieur de 27 ans (il les fêtera le 27 mars prochain). L’hiver prochain s’annonce très important pour lui, au risque de sombrer définitivement.

Baptiste Coppey


Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

ImageDans la même catégorie