Logo

ImageAlpage THYON Grand reportage Inalpe Solstice d'été 2020


22/06/2020

Alpage de THYON

(Grand reportage)

Inalpe solstice d'été

20.06.2020

Image

Pimprenelle est reine. La protégée d'Antoine et Roger Forclaz, 19, l'est devenue le lendemain.

Image

Le matin de l'inalpe elle se dandinait dans l'herbe comme si elle était chez elle. Aucune n'a pu lui résister. Aucune sauf une, Elyxire de Patrick Dayer. Elle a préféré différer la rencontre. Elyxire, une seule a osé l'affronter, Cybelle. Pour un spectacle d'exception.

Cybelle, étable du Villard, de Violaine Pitteloud et Julien, s'incline avec bravoure après avoir mis à mal une des grandes favorites.

FLASHBACK

Commençons avant le début

Image

Histoire de rendre hommage aux propriétaires, grâce aux photos de Monique Bovier que nous remercions.

Image

La veille de l'inalpe c'est un autre boulot qui les attend. Les éleveurs sont aussi des pompiers,

Image

des coiffeurs. De la frange à la croupe, tout est passé au peigne fin.

Image

Les courroies sont contrôlées, graissées, bichonnées.

Image

Puis le troupeau est conduit vers la colonie d'été.

Image

Les bêtes passeront leur première nuit à l'intérieur. Les amis sont en renfort.

Image

Lorsque le travail est terminé c'est le verre de l'amitié et l'heure de la convivialité.

Image

Alors que les langues qui prétendent que Didier Mayor, au mayen, ne fait que se pavaner dans son fauteuil relax dernier cri en s'extasiant devant la Dent-Blanche, revoient leur jugement.

Revenons à THYON

Image

De bon matin, le jour J, les éleveurs sont les premiers arrivés.

Image

Les employés sont occupés aux préparatifs. On ne change pas une équipe qui gagne. Danny Defago, à gauche, le chef de l'alpage, nous présente, de droite, Vassile, le jeune et fidèle berger. A ses côtés son père Georges, le grand Maître-fromager. Puis l'aide-fromager, un autre Vassile, le frère de Georges. Et Nicolas, aide-berger pour la seconde année.

Image

L'heure approche. Les dernières consignes sont détaillées par Danny. Il se murmure que ce joli véhicule serait le prix décerné au propriétaire de la reine à lait.

Image

Un petit berger, Marc Favre, s'impatiente. Il est ici avec sa tante Elisabeth et mèmè Marie-Jeanne.

Image

Madame Donnet-Monay, de Troistorrent, l'éleveuse la plus titrèe au sein de la race Simmenthal, s'intéresse aussi aux hérens.

Image

Au sein de l'assitance, de nombreux connaisseurs

Image

et d'autres un peu moins concernés.

Image

La police est rassurée. Les valaisans sont responsables et disciplinés en ces temps de semi-confinement.

Image

En route pour une journée ensoleillée, fleurie et bien animée.

C'est parti

Un tirage au sort désigne l'échelonnement des troupeaux à leur sortie. En premier, celui de Patrick Dayer. Les no des reines de troupeaux sont en rose. Ici Elyxire. Suit l'équipe de Pierre-Antoine Sierro et famille, avec la reine Schasckan. La bande à Natan Fournier débarque. Natan conduit sa belle Tango, 109. La 125 se nomme Roma, hoirie Pralong. Puis toutes les autres rejoignent tour à tour le plat des baffes.

Et ça démarre au quart de tour. Avec entre autres, le duel qui oppose Fripouille, 81, d'Islam Brigitte et Babou, contre Boulon 62, qui semble indéboulonnable, de Dayer et Vescoz. Boulon s'inclinera mais quelle guerrière celle-ci. Puis trop de luttes pour qu'on parvienne à les commenter. Alors, juste pour le plaisir des yeux.

Et ça castagne de tous côtés. Thales, 114, de Patrick Dayer, s'impose. Elle est mise à rude épreuve contre Rüba, 26, de Renée et Jean-François Rudaz. Roma, 125, reine de la hoirie Pralong, vainc Radja, 113, de Patrick Dayer. Diamant, 115, de Patrick Dayer, que l'on va retrouver bientôt parce qu'elle semble inarrêtable, prend le dessus contre Sakura, la reine de Cathy Praz. Fripouille, d'Islam Brigitte et Babou, est en forme. Elle se défait ici de Sera, 37, de Dominique Rudaz. Elika, 42, de Philippe et David Chevrier, bat une protégée de la copine de David. Cathy Praz, propriétaire d'Osée, 86.

Nebia, 66, de Favre et Fournier, finit par l'emporter contre Souris, fille de Serpent, de Gérard Rossier. Mais Souris, même vaincue, fait plaisir à voir.

Où l'on retrouve Diamant

Diamant, 115, de Patrick Dayer, porte bien son nom. Elle est encore toute jeune, primipare, mais s'engage comme une grande et contre des grandes. Elle surprend Tango, 109, de Natan Fournier. Cette dernière a beaucoup lutté ce matin de l'inalpe. Elle aime tant danser. Mais contre Diamant elle a voltigé.

C'est le moment que choisit Oracle, 30, étable du Villard, pour affronter Diamant. Un combat d'envergure. Malgré toute sa ténacité Diamant s'incline.

Elyxire jubile, elle est encore invaincue. Pimprenelle se prépare au prochain choc, contre Panama, 112, de Patrick Dayer. Deux luttes démarrent simultanément. Espérons qu'une troisième ne va pas encore apparaître. Parigea, 16, de Renée et Jean-François Rudaz, affronte Neige, 65, de Favre et Fournier. Et ça cogne dur des deux côtés.

On essaie de suivre mais on transpire. Entre Panama et Pimprenelle c'est carrément la tour Eiffel. Pimprenelle a souvent le dessous. Panama est à la peine. Ce qu'on redoutait arrive. Collonia, 10, et Pétunia 13 s'empoignent. Elles sont du même troupeau, d'Antoine et Roger Forclaz. Pétunia est une soeur de Pimprenelle. Pendant qu'on les observe, Neige l'emporte sur Parigea et Pimprenelle sur Panama.

Collonia s'impose contre Pétula au terme d'une gerbe d'étincelles.

Image

Comme Pimprenelle a vaincu Elyxire le dimanche matin, elle est, pour le moment, la REINE DE THYON.

Un grand bravo à la race d'Hérens, à celles et ceux qui les élèvent. Aux responsables et employés d'alpage. Et à bientôt par là-haut.

fg

Correction à 19h00. Souris n'est pas soeur mais fille de Serpent. Avec nos excuses.


Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

ImageDans la même catégorie